Manifestation en marge d'un concert de Sexion d'Assaut

Lundi 25 Octobre 2010

sexion d'assaut

Des militants d’associations de défense des homosexuels et des politiques ont manifesté samedi soir leur opposition à la venue du groupe de rap Sexion d'Assaut à Cenon (Gironde) en marge d'un de leur concert.

 

Les manifestant brandissaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire "Tous contre l’homophobie" ou "L’homophobie tue" et souhaitaient le boycott du concert du groupe de rap.

 

Sexion d'Assaut, dont plusieurs chansons comportent des propos homophobes avait créé la polémique en déclarant en juin 2010 dans le magazine International hip hop qu'ils étaient "100% homophobes", ce qui avait déclenché un grand nombre de réactions hostiles au sein de plusieurs associations de défenses des droits des homosexuels, et entrainé l'annulation de concerts du groupes dans plusieurs villes françaises en septembre et octobre 2010 (Clermont-Ferrand, Saint-Etienne, Strasbourg, Marseille, Angers, Nancy, Le Mans, Caen, Guivapas, Saint-Cyr sur Loire) ainsi que l'annulation par NRJ d'un concours, NRJ @ School, qui visait à offrir à un jeune auditeur un concert de Sexion D'assaut dans son lycée ou collège.

 

Le maire socialiste de Cenon Alain David, qui avait refusé d'annuler le concert, était présent devant la salle concert pour exprimer sa position. Une position loin d'être partagée par tous les socialistes. Ainsi parmi les manifestants, se trouvaient plusieurs élus dont la conseillère régionale Naïma Charraï.

Lire aussi

Vos commentaires

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
security image
Entrez les caractères affichés